• 1821 visits
  • 61 articles
  • 0 hearts
  • 105 comments

Mon plan de l'adaptation des Liaisons dangereuses 16/11/2010

Petit plan des liaisons dangereuses

Acte I : dans les appartements de la marquise de Merteuil
Scène avec Victoire, rappel de la domination que la marquise exerce sur elle.
Entrée du vicomte de Valmont, première entrevue sur Cécile et madame de Tourvel Elle prévoit ensuite de trahir la petite Cécile, car elle en a plus qu'assez de Danceny)
Entrée de madame de Volanges, de Cécile, et de Danceny. Petite altercation mise en scène.
Petit dialogue Volanges/Merteuil, les deux amants se lancent des regards
Merteuil attire Volanges dans son cabinet pour laisser les deux amants seuls.
Madame de Volanges revient trop tôt et les surprend, elle interdit à sa fille de revoir le chevalier et s'en va.
Danceny croise Valmont qui revient et lui donne quelques conseils entre deux portes
Petite scène où Valmont apprend que la marquise a elle-même crée l'altercation (il lui fallait des obstacles !)
Cécile revient, Valmont doit se cacher derrière le paravent pendant que la marquise entend la petite se plaindre et elle l'embrasse. Elle parle de leur départ au château de Rosemonde. Puis sort.
Deuxième entrevue Valmont/Merteuil pendant laquelle Valmont accepte la mission (ou pas), apprenant que Volanges le salit auprès de madame de Tourvel. Il est aussi question de Prévan et de Gavroche.

Entracte : la lettre sur le dos d'Emilie

Acte II : Au château de...
De la déclaration de Valmont au départ de madame de Tourvel
Madame de Tourvel est avec les autres à la table, madame de Volanges dit beaucoup de mal de Valmont puis ils la laissent seule
Valmont revient, le trouble de madame de Tourvel est grand (« vous n'avez pas tenu votre promesse, monsieur! » puis déclaration)
Les autres personnages reviennent, Rosemonde est contente de revoir son neveu, Cécile baisse les yeux ect... la vieille dame raconte l'exploit de son neveu (armand)
Valmont invente une diversion (madame de Tourvel ne se sent pas bien) et donne la lettre de Danceny à Cécile
Azolan vient voir son maître, il lui confie les lettres de madame de Tourvel, données par la servante
Madame de Tourvel revient et reste froide malgré tout, nouvelle discussion, elle plie
Cécile, ayant lu la lettre de Danceny est malheureuse, et Valmont obtient le moyen d'avoir sa clé. (à inverser peut être)
Entracte 1 (avant la pause) : Extraits des lettres concernant le chevalier de Prévan.

Entracte 2 : Valmont rend visite à Cécile la nuit.

(Ces sortes de femmes ne sont absolument que des machines à plaisir. mais je vous invite à vous désennuyer avec notre commune Pupille. ) Merteuil

Acte III : Au château de... (chambres de Cécile et de Tourvel)
La descente aux enfers des personnages
Le lendemain matin, madame de Volanges voit sa fille très malheureuse, et lui apprend que madame de Merteuil va venir.
La marquise de Merteuil arrive au château et parle avec Cécile, les deux amantes se comprennent et s'enlacent.
Entrevue entre madame de Tourvel et le vicomte de Valmont, il la laisse partir
Discussion entre madame de Tourvel et madame de Rosemonde
Départ de madame de Tourvel
Ordres pour Azolan
Humiliation du Vicomte par la marquise, qui avoue être en train de séduire Danceny. Elle va rejoindre Cécile.
Valmont avoue son trouble à madame de Rosemonde, et dit qu'il reviendra à Paris pour la plus importante affaire de sa vie. On y mêle la religion.

Entracte : Madame de Tourvel est vaincue. (à la fin, dans le noir, extrait de la lettre qui suit à madame de Rosemonde)

Acte IV : Les appartements de la marquise de Merteuil
De l'abandon de madame de Tourvel au duel perdu contre Danceny
Protestations d'amour de Danceny à la marquise avant qu'il ne sorte
Merteuil provoque Valmont et montre sa jalousie. Elle lui suggère la rupture.
Madame de Tourvel est amenée par Victoire et elle montre sa jalousie aussi, on l'a avertie qu'il se trouvait chez cette amie... mais les voir ainsi la rend furieuse, Valmont se justifie un peu puis cède sous la pression de la marquise. Il la quitte.
Valmont insiste pour avoir ce qu'il veut, elle esquive, il lui dit qu'il a éloigné Danceny « sa Cécile est malade »Sans doute, Marquise, que vous ne me croyez pas assez peu d'usage pour penser que j'aie pu prendre le change sur le tête-à-tête où je vous ai trouvée ce soir, et sur l'étonnant hasard qui avait conduit Danceny chez vous !
Prenez donc garde, Vicomte, et ménagez davantage mon extrême timidité ! Comment voulez-vous que je supporte l'idée accablante d'encourir votre indignation, et surtout que je ne succombe pas à la crainte de votre vengeance ? PUIS hé bien, la guerre.
Danceny revient, n'ayant pu s'introduire chez Cécile, Valmont est acculé. Danceny demande la raison de sa présence et madame de merteuil dit tout sur Cécile et sa fameuse maladie.
fin de la pièce lorsque Danceny, après avoir tué Valmont, dit haut et fort à la marquise qu'il compte publier ses lettres. La marquise demande à Victoire de l'en empêcher et elle dépose les armes, prête à la trahir. Elle est face à ses deux bourreaux.
FINAL : les personnages entrent, lui prennent ses lettres, les lisent, et la huent. Cécile entre, et se jette entre le mort et la marquise, sous le regard des autres, hypocrites et accusateurs. Tourvel en religieuse, Danceny les lettres à la main, Volanges outrée et étonnée.

J'ai pu avoir quelquefois la prétention de remplacer à moi seule tout un sérail ; mais il ne m'a jamais convenu d'en faire partie. Je croyais que vous saviez cela. Au moins à présent que vous ne pouvez plus l'ignorer, vous jugerez facilement combien votre proposition a dû me paraître ridicule. (Merteuil)

Jean-François Kahn, porte-parole du MoDem ? 11/06/2009

Les militants et analystes sont de plus en plus nombreux à proposer un porte de porte-parole qui doit indépendant du poste de président du Mouvement.
Ce serait un premier pas vers la collégialité que Bayrou a soutenu et accepté à la réunion du comité exécutif.
Je propose, en tant que militant et secrétaire des Jeunes Démocrates de l'Eure (ça pèse pas lourd mais bon...) la candidature de Jean-François Kahn, qui, il faut le dire, a quand même plus de classe que F. Lefevre (UMP) et B. Hamon (PS)....

La gueule de bois du MoDem 09/06/2009

Un article de Marianne2 est très parlant sur ce que pouvaient ressentir les militants comme moi à la suite de la débâcle électorale des européennes :
http://www.marianne2.fr/Le-Modem-a-la-gueule-de-bois_a180598.html?com#com_706422

C'est bien la gueule de bois que j'avais ce matin lorsqu'un minable coup de fil pour une mutuelle d'un groupe qui se casse la gueule à la bourse m'a réveillé. J'ai vu plusieurs fois François Bayrou, en réunion et en convention thématique. L'Europe, exceptée dans les derniers jours, était traitée en même temps que la France : on faisait venir des intervenants spécialistes dans leurs métiers pour aborder les vrais problèmes de fond que ces professionnels pouvaient longuement traiter.
A la convention de Montpellier, ils ont fait venir Francesco Ruttelli et Guy Verhofstadt. L'Europe était présente implicitement dans tous les discours, le programme du MoDem (le vrai, pas le petit prospectus, assez mauvais d'ailleurs, que nous avons tous reçus par la poste) était clair et complet, apportant des propositions qui témoignaient d'un vrai travail.
Ce vote est un vote dur, qui, je pense, n'est qu'à moitié mérité. La responsabilité est divisée.
- Bayrou est responsable pour avoir craqué sur le plateau de France 2, dans l'une des seules émissions où on devait parler d'Europe et je suis d'accord avec Jean-François Kahn lorsqu'il dit que Bayrou "n'aurait pas dû lui répondre". Bayrou, du moins en 2007, portait à lui tout seul plus de 15% de l'opinion et le poids sur ses épaules était comparable à celui de Zidane à la coupe du monde...
- Marielle de Sarnez a tout verrouillé en Île de France et n'a pas laissé les Jeunes Démocrates s'exprimer. Or, j'étais sur le champ de Mars lors de la diffusion de Home, la majorité du public avait mon âge, c'est à dire était très jeune et une millitante a lancé au générique : votez écolo ! votez écologie ! Et, comme l'ont dit implicitement les responsables du MoDem, la couleur du bulletin a joué un rôle... Si les jeunes avaient pu être davantage présents dans cette campagne, on aurait pu convaincre l'électorat jeune, au lieu de ça, on a visé le vieil électorat déjà parti à l'UMP...
- Jean-François Kahn n'a pas réussi à convaincre la Rue de l'Université à faire de la politique comme il la fait : autrement. Et il faut également dire que Kahn, s'il est excellent sur l'économique et le social, semble accuser un déficit au niveau environnemental.
- Le Mouvement Démocrate, s'il veut remporter les prochaines élections, doit faire surgir une nouvelle classe politique, des "jeunes", pas seulement des citoyens de 20 à 30 ans mais des gens qu'on a encore jamais vus et qui, eux, pourront faire de la politique kahnienne !
- Les grands médias ont été, je le pense et je l'assume, pour la plupart exécrables pendant cette campagne européenne. Jean-Michel Apathie disait dans son édito à la suite du débat sur RTL que les journalistes sont le miroir de la société et des politiques. Ce ne sont donc pas les journalistes qui sont mauvais, mais les politiciens ! Bravo, quel raisonnement ! Les journalistes façonnent l'opinion, ils la dirigent, les lecteurs ont une confiance en eux qui m'étonne. Les gens utilisent des expressions "vues dans les médias". Qu'il y ait une influence au niveau des amis du président sur certains médias ne m'étonne pas mais ce n'est pas suffisant pour expliquer ce manquement à l'évocation des programmes. Les médias prétendent parler de ce qui "intéresse", or, ils doivent le deviner, par des enquêtes, par l'ouï-dire ect... et donc, dès qu'un sujet "intéresse", les médias gonflent et font de la surenchère partout sans prendre à aucun moment la responsabilité de dire : stop, on s'en moquerait pas un peu du père de l'enfant de Rachida ? A l'inverse, lorsque les médias constatent qu'un sujet "n'intéresse pas", ils en parlent de moins en moins et souvent arrêtent tout de suite d'en parler. Cette spirale se fait et se refait en permanence, ça mousse ou ça part dans le caniveau.
Ce que j'admire chez Marianne, et ce pourquoi c'est le seul journal que j'achète régulièrement sans même regarder la une, c'est que je sais qu'il y a de la responsabilité de sa direction et dans sa rédaction.
Merci à la rédaction pour ces articles rares et de fond qui permettent de sortir la tête de l'eau en Sarkozie. Bonne nuit et bonne chance.

Compte-rendu : Réunion de "Vernon, une ville pour tous" du 20 avril 2009 21/04/2009

Réunion du 20 avril 2009

Avec Guénolé Lemoaligou, sur les développeurs d'éoliennes

Introduction d'Emmanuel Gauthier
1 : Élections européennes : je voulais m'associer à cette campagne parce que le thème du développement durable compte énormément pour moi. Nous avons la chance d'être bien représentés. Les sondages sont favorables au MoDem.
Organisation : Il faut mobiliser les adhérents et les militants. Nous recevons Corinne Lepage le 18 mai.
2 : Loi Bachelot. Dans le Démocrate,(NLDR : Principal journal vernonnais) : il y a 15 jours, nous avons écrit un article sur cette loi. J'ai eu des retours plutôt positifs de la part des vernonnais et de l'association de défense de l'hôpital de Vernon.

I : Guénolé Lemoaligou
Merci de m'avoir m'invité. Je vais parler du développement durable et de l'importance de l'énergie. Je suis arrivé au MoDem au moment des municipales d'Évreux. Je suis paysagiste des PSG. Dans mon métier, le développement durable n'est pas l'enjeu principal. J'ai travaillé en urbanisme (éco-quartiers), et à Évreux j'occupe un poste sur les impacts liés à l'éolien dans un bureau d'études lié à l'environnement (industriel).
C'est très technique, j'ai une méthodologie. Je ne suis pas un militant de l'éolien. Il y a eu un certain nombre de perversions : spéculation et comportement « requin » des développeurs éoliens, ce qui a desservi l'industrie.
Préambule développement durable : 2 Enjeux
- Economie d'énergie
- Biodiversité
Quand je dis ça, 70% à 80% de la réponse se trouve dans l'économie d'énergie. Comment économiser l'énergie ? Cela paraît complètement irréaliste. Pourtant, les bobos qui mangeaient du bio étaient un petit groupe très engagé à Paris il y a 15 ans, et aujourd'hui manger bio n'est plus un acte militant.
Notre livre de chevet doit être le protocole de Kyoto. Quand on regarde dans le détail, il y a toujours énormément de déception. Yves Cochet a fait une intervention très pertinente : Comment résoudre la crise en quatre méthodes).

Voici une intervention de ce député, que je trouve, même si je ne partage pas sa vision du développement durable ou la critique qu'il fait de ce concept, très intelligent et très intéressant parce qu'il pense les choses différemment de la vulgate politique : http://www.dailymotion.com/video/x34z1y_grenelle-de-lenvironnement-yves-coc_politics

Engagements : règle des trois vingt, 20% d'énergie renouvelable.
En formation, j'ai revu différentes statistiques. Polémiques sur les modèles qui permettent de juger l'évolution du climat.
(Intervention d'Emmanuel : Economie de marché. Les marchés doivent modifier les comportements des gens en donnant des signaux financiers. On doit donner un prix au C02. De cette manière, on intègre cet indicateur-prix dans les ménages.)

Exposé sur l'éolien :
Exemple intéressant. On a pris des engagements pour avoir 20% d'énergie renouvelable à Kyoto. L'énergie éolienne aujourd'hui, tout le monde la paye avec une surtaxe. Un certain nombre d'investisseurs se sont lancés dans l'éolien alors que le marché est en expansion. Il faut trouver des sites favorables : problèmes d'ordre humain (bruit, sécurité), écologiques et paysagères. (pas de paysages bocagers)
La plupart des projets éoliens n'aboutissent pas, par exemple si on peut voir une éolienne depuis un site touristique. La France est la neuvième économie en dépense par touriste mondiale alors qu'on est première destination.
1 parc d'éoliennes sur 20 sort de terre. (95% d'échec des projets)

(Intervention d'Emmanuel : Si tu proposes de vivre comme les africains, si tu proposes de faire avancer le nucléaire, ça ne marche pas. Il faut voir les enjeux politiques et économiques des ENR, et aller vers un mix énergétique : biomasse, photovoltaïque, éolien. Ce qui ne plaît pas à un certain nombre de leaders, c'est que les énergies renouvelables sont décentralisées.
Mais si tu comptes sur l'engagement des gens seulement, ça ne marchera pas. Le driver des comportements humains, c'est : je veux gagner de l'argent. Il faut développer de nouveaux comportements grâce à des signaux financiers.)
Mes activités sont à 50% pour les développeurs éoliens et 50% pour les collectivités territoriales.
Lorsque les collectivités délimitent elles-mêmes les zones où elles veulent de l'éolien, j'ai affaire à des maires qui dînent avec des développeurs qui leur font miroiter des millions d'euros de taxe pro.

Solutions :
Sur l'éolien, tout le monde est d'accord sur le fait que le off-shore est une solution. Projet au large de Dieppe ( ?), colossal. 50 éoliennes de 5M Watt (160 mètres de haut). Le raccordement coûte cher.
Mon entreprise a crée une filiale pour surfer sur la vague des énergies photovoltaïques.

- Solaire personnel (chacun chez soi. On fantasme sur les panneaux solaires alors que toutes les entrées de villes se ressemblent avec tous ces entrepôts.) Les panneaux chauffe eau sont assez rentables (transfert de chaleur).
En 2012, il faut que toutes les maisons soient à 50kW/h de consommation.
- On fait du solaire pour le revendre (sauf que cela revient plus cher d'être autosuffisant que de revendre la totalité de sa production à EDF )
- On met des panneaux sur des entrepôts qui disposent de fibres ciments, cependant il faut des gens intéressés prêt à prendre le risque que tout s'écroule s'il y a des ratés. (cela est considéré comme de l'architecture et le responsable peut faire de la prison)
- Solution proposée dans le programme de « Vernon, une ville pour tous : Création d'une Société coopérative d'intérêt collectif ; fédérer des investisseurs privés et des collectivités publiques ensemble avec une gouvernance transparente.
Pour éviter que certains comportements déviants ne se matérialisent, la coopérative c'est un bon moyen.
- Economie d'énergie avec mise en place d'agenda 21 (rapport Bruntland, conférence de Johannburg) : la CASE a mis en place ça mais pas la CAPE.
Démarche participative essentielle.

(Question : est-ce qu'on peut poser des panneaux solaires sur des hypermarchés ? sur des usines ? Oui, ils sont en train de le faire.)

La coopérative ne pourra pas satisfaire tout le monde selon Guénolé. Comment trouver un mode où des gens ne seront pas déçus ?
Emmanuel répond : Tu peux aussi créer un espèce de fond où les riverains peuvent financer ces projets. On a une bonne marge pour rémunérer les investisseurs dans ce domaine.


Conclusion :
Je connais M. Gantier, responsable de l'éolien en Normandie, influent auprès du préfet de Rouen, il vient toujours en réunion avec un petit papier avec tous les projets. Virtuellement, la Haute Normandie est couverte d'éoliennes.
E : Thèmes qui nous interpellent énormément et qui semblent convaincre Corinne Lepage.

II : Les Européennes

Vivre autrement, de Corinne Lepage (livre)
Comment changer les comportements. Construction d'une Europe politiques qui intègre ces critères.
Sur Vernon, Corinne Lepage viendra le 18 mai, elle arrivera vers les 15 heures 45 à Vernon. Nous lui avons proposé « L'arbre aux légumes » à St Marcel, production biologique et projet d'insertion. Visiter le jardin et faire une conférence de presse.
La visite serait à 16h.
La conférence serait de 17h45 à 18h45.
Apéritif démocrate de 19h à 19h45.
Débat public à la salle Maubert à 20h.

Rejet de la loi Hadopi sur le téléchargement (info signée ISOC France) 10/04/2009

ISOC France nous informe que la loi Hadopi sur la Création internet a été rejetée en deuxième lecture à l'assemblée, nous sommes soulagés et heureux que ces requins ne continuent pas à nous arnaquer et que nos artistes préférés remontent sur scène : vive la musique libre !

Lien : http://www.isoc.fr/l-isoc-france-remercie-l-assemblee-nationale-qui-a-rejete-hadopi-article00108.html