Aux auteurs des trois livres sur Cécilia...

Lettre aux auteurs en vogue



Ô faux éclat, victoire imméritée,
Consécration de la médiocrité !
Ô hypocrisie intellectuelle
Laide soumission, immonde tutelle !

Courtisans bons à nettoyer la crasse,
Diplômes inutiles qui s'entassent
Normaliens serviles et formatés
Étudiants perdus et dégoûtés !

Librairies pleines de vos immondices
Faits pour flatter les plus bas de nos vices !
Plaignez-vous donc de la pornographie,
Elle est plus propre que vos biographies !

Salissez, dévorez et consommez
L'affreuse bouillie que vous nous servez !
Votre génie fut méprisé et tué
Puis prostitué parmi les prostitués !

Cochons voyeurs au service des porcs,
Vivez ! Et n'attendez rien de la mort.
Oubliés, consommés dans vos tombes ocres
Vous ne serez jamais que médiocres ;

Jamais que les esclaves des puissants
Jamais que des auteurs avilissants
Jamais que de sordides prosateurs
Jamais que misérables contempteurs !

Hélas, nos écrivains sont des voyous !
Hugo, reviens, ils sont devenus fous !

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.190.237) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Yashn

    25/03/2008

    ''l'élégance du hérisson'' ? J'en ai beaucoup entendu parler. Paraît-il qu'il est effectivement bon.

    J'aime beaucoup ce poème, en particulier les deux dernières lignes. Je suis moi aussi content que tu arrives à sortir des choses bonnes. Par contre, la pornographie il y en a de plus en plus dans les livres j'ai l'impression, l'on voit à quoi l'on s'abaisse, ah mais que sont devenus les gens ? Je ne peux que te donner raison car je partage ton idée, tu sais.

  • Aurélia

    09/03/2008

    Cher Jean-Baptiste
    je vois que tu n'as pas perdu ton authenticité malgré le formatage élitiste de la prépa
    et ça me fait chaud au coeur
    je crois que la littérature doit rester avant tout ce suave mélange de maîtrise de la langue et de vérité
    afin de toucher au profond et aux émotions
    que la beauté formelle du vers porte à l'incandescence un message qui vaut le coup d'être entendu
    comme dans le livre 4 des Contemplations avec le poème final sur la mort de Léopoldine
    mais heureusement que quelques modernes prennent la relève, comme Bradbery avec ''l'élégance du hérisson'' que je te recommande
    Bisous d'une littéraire passionnée si calme parfois
    à toi l'amoureux des belles lettres

Report abuse