Bayeurou ! - Sketch

Parodie de Roméo et Juliette, voici les petites manipulations politiques de l'entre-deux tours^^

Bayeurou !

Sketch.

Mais oh, oh, oh, euh, moi aussi, je suis un grand candidat, moi aussi, je veux être insulté !
François Bayrou aux Guignols.

PERSONNAGES

BAYEUROU, candidat du centre
GAGA, candidate de gauche
SUPER-SARKO, candidat de droite
SWEET MARY, anglaise

La scène est à Paris, rue Cler, devant l'appartement de Bayeurou.


BAYEUROU, seul
C'est bien la peine d'être un grand candidat si on ne peut même pas être au deuxième tour ! Ah, la déception, elle est sourde ! Elle est muette, même, je ne dis plus un mot ! Mais comment je vais faire sinon pour le débat avec Gaga ? Ah oui, c'est vrai, il est déjà passé. Enfin, maintenant, c'est fini, je me retire dans mon appartement et j'attends la suite. De toute façon, je suis pas président, alors...
MARY, au loin
Bayeurou !
BAYEUROU
Ah voilà l'autre enragée, figurez-vous que depuis ce matin, j'ai une anglaise sur le dos ! Elle veut absolument s'inscrire dans mon nouveau parti. Enfin, on se s'inscrit pas dans un parti français si on est pas français ! Elle arrive, je me sauve !
(Il rentre dans son appartement)
MARY
Bayeurou ! Revenez ! Oh darling, laissez inscrire moi à votre newveau party ! Je vous joure que je pârle très bien le français ! Et je connais bien le France ! Oh Bayeurou, ne me laissez pas sole ! Je sais que vous n'êtes pas loin ! Je vous adore, mister ! Quand je vois des gens dans la roue, je leur dis toujours : oh quel excellente homme ! C'est le plou bel homme de France ! Je vous conjuoure par toutes les électeurs de vous, par leur sourire, leur confidence et leur joy ! Je vous prie d'appearaître tout de suite ! Quoi, vous ne venez pas ? Je vais à mon douillette lit, il fait trop froid ici. Je pars ! Mais je reviendrai !
(Fausse sortie, elle revient et entre dans le bâtiment. La lumière de l'appartement s'allume. Entre Gaga.)
GAGA
Super-Sarko le tigre m'a griffé cinq fois dans la presse aujourd'hui ! Ah je me vengerais ! Chut ! Qu'est-ce que c'est que cette lumière ? Ah, c'est l'Élysée et Bayeurou est mon portier ! Sors, mon doux agneau et tue l'envieux Sarko, qui déjà crève de honte parce qu'il est obligé de te faire la cour ! Ô, être plein de bravitude, ne sois plus de droite puisqu'il t'envie ! C'est un extrémiste et les racistes seuls le soutiennent ! Voilà mon homme, voilà ma plus belle histoire ! Celle de mon pouvoir...Mais il ne dit rien.
BAYEUROU
Je regarde les étoiles.
GAGA
Il a parlé ! Ô parle encore, mon sauveur ! Car tu rayonnes dans cette nuit, au dessous de mon aile, comme l'aigle qui dévore mon ennemi enchaîné !
BAYEUROU
Ô Gaga, gaga, pourquoi me rends-tu gaga ? Renie François et refuse ton parti ou si tu ne veux pas, jure de me donner Matignon, et je te soutiendrai !
GAGA
Dois-je l'écouter encore ou lui répondre ?
BAYEUROU
Ton parti seul est mon ennemi. Tu n'es pas un parti, tu es toi-même. Qu'est-ce qu'une socialiste ? Ce n'est ni une idée, ni une morale, ni une valeur, ni une pensée, ni un programme, ni rien qui fasse partie d'une femme ! Renie ce parti et fais-moi premier ministre !
GAGA
Je le renie ! Désormais, je ne suis plus socialiste !
BAYEUROU
Que faites-vous ici ? Il y a du monde dans la rue !
GAGA
Je viens réaliser votre rêve !
BAYEUROU
Ne montez pas, ne montez pas ! Je ne voudrais pas qu'on vous trouve ici !
GAGA
Hélas ! Il y a moins de danger dans leur regard que dans votre refus ! Soyez mon premier ministre et nous sommes à l'abri de nos ennemis !
BAYEUROU
Qui vous a guidé ?
GAGA
Une femme qui vous cherchait. Pour vous trouver, ce qu'une femme peut faire, elle ose le tenter.
BAYEUROU
Je rougis quand je pense à ce que vous m'avez entendu dire cette nuit, je voudrais nier ce que j'ai dit ! Mais c'est trop tard, me donnerez-vous Matignon ? Je sais que vous allez dire oui. Mais je ne le jurez pas, vous risqueriez de me trahir !
GAGA
Je vous jure, monsieur...
(Mary paraît près de Bayeurou)
MARY
Je vous trouvai, monsieur !
BAYEUROU
Mais enfin, c'est extravagant !
MARY
Monsieur, je voulais vous dire que j'aime vous !
BAYEUROU
Ne criez pas cela, toute la rue peut entendre !
MARY
Mais tant mieux, ils vont savoir que vous aimez moi aussi !
BAYEUROU
Mais je ne vous aime pas !
MARY
Vous n'aimez pas moi ?
BAYEUROU
Mais non ! Je suis marié, moi, madame !
MARY
Si vous n'aimez pas moi, alors je saute par cette fenêtre !
GAGA
Madame, arrêtez vos bêtises !
MARY
J'ai view lui avant, en plus, vous êtes une vieille femme !
GAGA
Descendez, madame !
MARY
Mais je descends tout de souite !
(Elle descend et elles se retrouvent face à face)
BAYEUROU
Mesdames, vous allez ameuter toute la rue !
GAGA
J'exige des excuses !
MARY
Bien sûr, madame !
(Elle lui donne une gifle)
GAGA
Ah oui ?
(Elle lui rend. Un pugilat s'en suit. Entre Super-Sarko, armé d'un pistolet à eau)
SARKO
On trouble l'ordre public ! On s'oppose à ma loi ! Qu'on arrête les coupables ! Ah, Bayeurou, je t'ai eu ! Tu es pris, deux femmes qui se battent devant chez toi, ton compte est bon !
BAYEUROU
Ah, je suis le fou du roi !
MARY, à Bayeurou
Cherry, donne moi une poêle ! Tout de suite !
(Bayeurou disparaît et revient avec une poêle qu'il lance à Mary.)
SARKO
Lâche ton arme, espèce de racaille ! Viens affronter Super-Sarko !
(Elle lui donne un gros coup de poêle)
Les racailles... il faut... nettoyer...
(Il tombe, assommé)
GAGA
Très bien !
(Mary l'assomme. Elle tombe sur lui.)
MARY
Maintenant, Bayeurou, plus rien ne peut s'opposer à notre union !
BAYEUROU
Je quitte cette maison de fous !
(Il court et sort de l'appartement mais Mary l'attend à la sortie et lui donne un coup sur la tête, il vacille et tombe. Elle l'attrape par le col et le traîne.)
BAYEUROU
Non, pitié ! Pas le scandale, pas le scandale !
MARY
Le scandale, c'est pour eux. Nous, nous avons toute la nuit !
(Ils sortent.)

RIDEAU



18/12/07

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.2.123) if someone makes a complaint.

Report abuse