Hommage à un amour perdu

La déesse Camille

Ô beauté céleste, ô déesse du ciel !
Descends je t'en supplie, ma belle Camille
Et viens répandre cette douce odeur de miel
Qui charme les garçons et entoure les filles.

Ô amour désolé, ô ancienne passion !
Tu me hantes encore et parfois je rêve...
Plus mon c½ur fait de longues protestations
Plus la résistance de mon amour se lève.

Tu fus ma Juliette, ma passion ardente,
Ma tragédie shakespearienne et mon ange.
Mon seul amour impossible qui me hante.

Mais si aujourd'hui cet amour te dérange
Sache, ma belle, que ce qui est fait est fait.
Une partie de mon c½ur t'est restée à jamais.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.100.134) if someone makes a complaint.

Comments :

  • pierrote

    14/06/2007

    Merci amour

Report abuse