• 1821 visits
  • 61 articles
  • 0 hearts
  • 105 comments

Hortense de Beauharnais, mère de Louis-Napoléon Bonaparte 05/12/2007

Une pensée de la mère du futur Napoléon III, Machiavel n'aurait pas dit mieux :

"Ne rebuter personne, sans se donner absolument à personne. D'accueillir tout le monde, même les curieux, les hommes à projets, les conseillers, tout cela sert... Surveillez toujours l'horizon... Soyez un peu partout, toujours prudents, toujours libres et ne vous montrez ouvertement qu'à l'heure opportune. »

L'hypokhâgne conduit à la dépression, légende ? 05/12/2007

Trois jours de doutes et pas un changement en moi, mais ce n'est pas la question que je veux vous poser. Voici quelques mots que j'avais jeté, parce que la forme y était mauvaise, mais jugez-en le fond :

Le peuple est opprimé, que voulez-vous qu'il dise ? C'est une masse informe que l'on fait parler d'une seule voix, il répète ce qu'il entend, il faut simplement lui dire ce que l'on veut entendre. Ce n'est point un océan déchaîné, c'est un océan que l'on déchaîne et ceux qui nagent à contre-courant finissent noyés. Le peuple ne sait rien faire par lui-même, parce que c'est un cochon paresseux qui se goinfre de tout ce qu'on lui donne, il ne voit aucune différence entre la plus douce confiture et le plus vil excrément !

EDIT : Voici la version en vers :

Le peuple ? Il est stupide et borné !
Cette masse informe est accoutumée
A répéter toujours ce qu'elle entend,
A lire et à redire bêtement
Ce qu'on peut écrire dans les journaux.
Il pourrait confondre aigle et étourneau,
Tyran, roi, empereur et imposteur !
Ce n'est qu'un cochon goinfre et paresseux
Qui veut bien d'un machiavel crasseux
Car il ne voit aucune différence
Entre du pain béni et du pain rance !

Le retour des guignols de l'info ! 27/11/2007

Beaucoup d'entre vous, chers amis, n'ont pas la télévision et je ne saurais leur repprocher, au contraire! Je vous encourage à ne pas dépenser un seul centime dans ce qui vous transforme en animal de zoo. Mais alors, comment les amateurs des célèbres Guignols peuvent-ils tranquillement regarder leur émission ?

Tout est là dessus le soir même de la diffusion sur Canal :
http://www.canalplus.fr/index.php?pid=1784

Certains blogs ont des choses à raconter... 19/11/2007

La grève SNCF et RATP qui fait rage en ce moment ne doit pas nous faire oublier que : Non, la France n'est pas le pays le plus gréviste d'Europe, loin de là :

http://bienvenuechezfanny.blog.20minutes.fr/archive/2007/11/15/la-verite-sur-les-greves.html

Le plaidoyer est terminé ! 11/11/2007

Depuis le début de la prépa, rien n'est paru sur ce blog, c'est pratiquement la veille de mes 18 ans que je me décide à écrire quelque chose !
Voici la granden nouvelle : Le drame néoromantique commencé en septembre avec Sophie est terminé, son titre devrait être "Le Plaidoyer", j'attends confirmation.
Non, ce n'est pas un pièce judiciaire comme Douze hommes en colère, il s'agit d'un huis clos dans une maison de vacances où Philippe, un jeune habitué des bars, est accusé d'avoir trompé Marie-Laure (sa femme) par deux de ses amis, Jeanne et Pascal, couple de très jeunes adultes, l'accusation, menée par Jeanne, cache une culpabilité lancinante qui sera décortiquée au fur et à mesure de la pièce.
Une pièce sur l'amour, l'infidélité, le pardon et la jeunesse autoproclamée drame néoromantique.

Extrait :
"PHILIPPE. Ça finira par arriver, on est pas si différents. Moi, je suis salaud et bientôt cornard alors que toi, tu es cornard et bientôt salaud.
PASCAL. Qu'est-ce qui te fait dire ça ?
PHILIPPE. Tu le deviendras avec une fille comme elle !
PASCAL. Une fille comme elle ?
PHILIPPE. Ne fais pas l'innocent. Elle reste froide et droite et se joue de toi. Elle ne jouit vraiment que du contrôle. Si tu ressens autant c'est justement parce qu'elle ne ressent rien. Tu es pris, Pascal, tu ne peux pas t'en détacher, tu ne peux pas t'empêcher de lui livrer ton âme entière. Mais dis-moi ce qu'elle t'a donné vraiment. Quels secrets t'a-t-elle livrés ?
PASCAL, sûr de lui. Elle peut être froide, mais elle est tellement plus... Elle est si chaleureuse... parfois elle me fait fondre, elle sourit, et tout d'un coup... Tu as tort. Elle me parle, parfois, elle me dit ce qu'elle ressent.
PHILIPPE. Ce n'est que pour mieux te berner, mon ami. Elle est de celles qui remuent sans bouger. Celles qui sont inaccessibles. Celles que tout le monde veut. Celles qui t'oublient et te hantent. Celles qui n'aiment qu'en sachant qu'elles ont le dessus. Elle garde un mur dressé parce qu'il n'y a rien derrière. Je ne dis pas qu'elles sont pas les meilleures amantes. Je ne peux pas t'en vouloir. C'est toujours à celles là qu'on s'attache."