Est-on d'autant plus libre qu'on est indifférent au jugement des autres ?

J'ai retrouvé ma première dissertation de l'année, je la recopie en l'améliorant un peu. Morceaux choisis pour les petits philosophes en herbe^^.

Si je suis indifférent, je crois être libre mais la liberté ne passe t-elle pas également par la connaissance de soi ? Et qui me l'apportera si ce n'est autrui ? Or, si je fais mes choix en connaissance de cause, ne suis pas plus libre encore que si je me rapportais à mon seul jugement ?

Le jugement de Dieu ne peut pas s'appliquer aux hommes car il est autre, il n'entre pas dans le cadre de référence de tous les hommes car Dieu est autre et pas autrui. Donc Dieu ne peut juger les hommes tout comme les hommes ne peuvent juger Dieu car le lien qui unit un homme à son dieu ne passe pas par le jugement ce qui laisse un vide dans l'homme qui n'a que son dieu, cette liberté s'appelle l'indifférence.

Il est essentiel pour conquérir sa liberté de discerner le but positif derrière le jugement d'autrui et de déterminer en quoi il peut m'être profitable. (...)Si on veut être libre, il faut savoir discerner les jugements qui nous sont utiles et ceux qui ne nous le sont pas.

Commentez ces quelques phrases avec vos avis, ils sont précieux.^^

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.100.134) if someone makes a complaint.

Comments :

  • lisou

    11/06/2007

    mdr je sais pas du tout koi pensé parceque g deja pas eu mon bac de francais alor que ct sur la poèsie alor ton thème je peux pa te dire dsl

Report abuse